Ortholeçon n°6 : Elision, oui ou non ?

élision presque, élision jusque

 

Précision préalable

 

L’élision consiste à supprimer la voyelle finale d’un mot devant la voyelle ou le H muet au début du mot suivant. À l’écrit, cette voyelle supprimée est remplacée par une apostrophe. Généralement, il suffit d’écrire « comme on

parle ».

Ex. : l’étoile (→ la étoile), l’habitude (→ la habitude), c’était (→ ce était)…

 

 

Point d’attention

 

L’élision pose parfois problème à l’écrit avec les mots suivants.

  • Presque : ne s’élide jamais sauf dans le mot presqu’île. Ex. : Nous sommes presque arrivés.
  • Lorsque, puisque : s’élident seulement devant « il(s) », « elle(s) », « on », « un », « une » et « en ». Ex. : Puisqu’il ne voit rien, préviens-le lorsqu’un obstacle se présente.
  •  Jusque : s’élide seulement devant une voyelle. Ex. : jusqu’ici, jusque chez moi, jusqu’assez tard…
  • Si devant il(s) : s’élide toujours, on écrit donc « s’il » et « s’ils ». Ex. : S’il t’attrape, tu as perdu.

Écrire commentaire

Commentaires: 0